Comment créer et optimiser votre « landing page » pour convertir vos visiteurs en prospects ou clients

Une landing page (ou page d’atterrissage en Français) est une page que les visiteurs voient après avoir cliqué par exemple sur une publicité, un email promotionnel ou encore un lien placé en dessous d’une de vos vidéos.

Il peut s’agir d’une page spécifique sur votre site web ou bien une page séparée créée exclusivement pour les moteurs de recherche.

Une landing page est construite pour inciter vos visiteurs à effectuer une action spécifique, comme effectuer un achat, télécharger un document ou bien souscrire à une mailing list.

Le design et le texte de votre « landing page » déterminent le succès de votre campagne promotionnelle.

En effet, une bonne landing = un bon ROI (retour sur investissement).

Voici comment parvenir à réaliser cette équation à succès.

Règle 1 – Une bonne landing page suit une structure précise

  • Un titre qui explique clairement les bénéfices à lire votre landing page : Si sur votre publicité ou votre « appel à l’action », vous promettez un e-book à télécharger en cliquant sur le lien qui mène à votre landing page, cette dernière doit également reprendre cette information et la détailler. Par exemple : « Décoder mon système pour mieux méditer » : Ce titre performera davantage si vous gardez une continuité entre la publicité et la landing page.
  • Un texte court, très ciblé et clair : Ne mettez pas trop de texte sur votre landing page. Comme tout nouveau lecteur du web, votre visiteur va la « scanner » du regard. Par conséquent, mettez les points principaux en valeur au-travers de « puces » notamment.
  • Identifiez l’action spécifique que devra effectuer votre visiteur : Effectuer un achat ou télécharger un e-book, mais pas les 2 ! N’offrez qu’une seule option possible dans votre landing page. Dans le cas contraire, ce sont vos taux de conversion qui vont en pâtir.
  • Maintenez l’attention de votre visiteur : Enlevez toute possibilité à votre visiteur de cliquer sur autre chose que votre appel à l’action. Par exemple, supprimez des liens web, vos boutons « menus » etc. Vous avez attiré votre visiteur jusqu’à votre landing page. Ce serait dommage qu’il soit distrait par un ou plusieurs éléments qui n’ont rien à voir avec ce que vous lui proposez…

wolfeo-landing-02-min

Règle 2 – La clarté et la spécificité : Vos meilleures alliées pour une landing page à succès

Vos visiteurs ne vont passer que quelques secondes sur votre landing page avant de déterminer si cette dernière présente des informations utiles pour eux.

Pour s’assurer que votre landing page est à la fois claire et spécifique, mettez-vous à la place de votre visiteur et posez-vous ces questions :

  • Y-a-t-il suffisamment d’informations ?
  • Puis-je avoir confiance (par rapport à l’action demandée) ?
  • Combien de temps (l’action demandée) va-t-elle me prendre ?

Si votre landing page répond à ces questions en un coup d’œil, votre visiteur sera plus enclin à effectuer l’action demandée.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à passer à la phase de rédaction et de construction de votre landing page.

 

Les 4 étapes pour construire votre landing page

rsz_wolfeo-build-min

1/ – Identifiez votre audience et ses besoins.

Quel est le problème auquel vous répondez ?

Quels sont les besoins de votre audience ?

Un conseil : Commencez à écrire votre texte en pensant à une personne en particulier qui est dans votre avatar type. Par exemple: Jean-Claude, artisan de 52 ans, vivant dans les Yvelines avec une famille de 3 enfants.

Plus vous parviendrez à personnaliser votre approche, meilleurs seront vos retours quant à votre landing page.

2/ – Déterminez le plus précisément possible l’action à effectuer

Votre landing page doit présenter une seule action à vos visiteurs.

Si votre produit ou service est quelque chose de cher et de complexe à appréhender, il est préférable de faire en sorte d’obtenir les adresses email de vos visiteurs et de commencer à tisser des liens avec ces derniers par email.

Dans le cas contraire, si votre offre est simple à comprendre (comme par exemple certains produits e-commerce), votre landing page peut d’ores-et-déjà orienter vos visiteurs sur votre catalogue d’achats.

3/ – Définissez votre principal message

A partir du moment où vous connaissez votre audience, le ou les problèmes qu’elle a et la solution que vous offrez, il est temps d’écrire un message qui résume tout cela.

Comme il est difficile de savoir à l’avance quel message va fonctionner, il est préférable d’en écrire plusieurs et de les tester.

Une chose est sûre, la clarté l’emporte sur la persuasion !

Conseil : pour tester votre landing page, commencez toujours par le titre, les boutons d’appels à l’action pour terminer par le corps du message.

Modifiez d’abord le contenu avant de vous attaquer à la partie graphique.

4/ – Construisez votre landing page

Une fois que vous avez bien clarifié les étapes 1 à 3, il est temps de construire une landing page qui va motiver vos visiteurs à passer à l’action.  

Faites une liste de tous les éléments dont vous avez besoin sur votre landing page.

Ce dont vous avez besoin pour votre landing page :

  • Un titre qui fait du sens pour votre audience cible
  • Le logo de votre business
  • Une courte explication de votre offre placée avant la zone de “scroller”
  • Une explication plus longue de votre offre en dessous de la zone de scroll (selon la complexité de votre offre et/ou de votre produit).
  • Une image / photo du produit qui va être offert
  • Un formulaire avec idéalement 1 à 3 champs maximum
  • Un bouton de partage sur les réseaux sociaux ou d’inscription selon ce que vous avez défini comme appel à l’action

wolfeo-mac-min

Ce que vous devez éviter :

  • Un menu de navigation
  • Des liens qui amènent sur d’autres parties de votre site, comme une page « à propos »
  • Des images qui ne sont pas en lien avec votre offre.
  • Une police de texte difficile à lire
  • Mettre un lien « en savoir plus » et inciter le visiteur à aller sur une autre page.

 

Conseil: Focalisez vous sur un seul test à la fois pour avoir des résultats fiables. Par exemple : testez le titre sur plusieurs milliers de visiteurs avant de tirer des conclusions.

Bien évidemment, il existe toujours des exceptions mais ces conseils sont déjà un bon point de départ.

Partez de l’essentiel et améliorez ensuite au fur et à mesure selon vos premières données statistiques et vos retours clients. .

 

Quelle est la longueur idéale d’une landing page ?

En fait, il n’y a pas de réponse unique à cette question.

Dans la plupart des cas, quand l’offre est gratuite, une landing page plutôt courte est préférable mais certains contre-exemples prouvent que les contenus plus longs convertissent la meilleure portion de vos visiteurs.

Si par contre, votre landing page est centrée sur un produit payant, dans ce cas, privilégiez une landing page plus longue, contenant davantage d’explications.

Dans tous les cas, vos résultats sont dûs à seule chose: Ce n’est pas la longueur qui est en cause mais le contenu.

Comme indiqué plus haut, si le produit est un peu complexe à comprendre, apportez toutes les explications nécessaires et incitez vos visiteurs à « scroller » pour être certain qu’ils ont bien lu toutes les informations utiles.

 

Et… Testez, testez, testez !

Une fois que votre landing page est prête, assurez-vous que vos éléments de mesure sont bien en place.

Et surtout, n’oubliez pas…Un dernier conseil : Créez 2 alternatives de votre landing page, testez-les, mesurez-les et améliorez !

 

Articles Récents
Comments
  • Noé Facq
    Répondre

    Salut Kevin,
    Merci pour cet article ! Il est vrai que les templates de plugins nous aident bien mais comprendre le sens de ce que l’on fait est important.

Laisser un commentaire