Le “split testing” ou comment mieux connaître vos visiteurs.

Le test A/B ou Split Test consiste à comparer plusieurs versions d’une page web pour déterminer laquelle convertit le mieux les visiteurs.

Lorsque le test est mis en place, le trafic vers la page est divisé entre leurs différentes versions, ce qui permet de suivre les performances de chacune.

Le but du jeu est simple : La version qui convertit le plus gagne le test !

A noter que l’on distingue les tests d’URL,  des tests “A/B”.

L’URL est l’adresse que vous tapez dans votre barre de navigation.

 

split-testing2-min

Pourquoi utiliser le “split test” ?

En général, l’acquisition de visiteurs est considérée comme le meilleur moyen d’augmenter ses ventes.

Plus de visiteurs = Plus de clients.

Statistiquement, il est coutume de considérer que sur 100 visiteurs acquis, moins de 3 font un achat.

Mais il existe un moyen de faire augmenter ce taux en agissant sur le CRO – Conversion Rate Optimization, autrement dit en optimisant les taux de conversion.

Utiliser la technique CRO consiste à découvrir pourquoi vos visiteurs n’achètent pas et à résoudre ce problème au-travers de l’utilisation en continue de split tests.

Les raisons pour lesquelles vous observez de faibles taux de conversion proviennent parfois simplement d’un bouton d’appel à l’action mal formulé ou bien d’une navigation mal aisée sur votre site internet.

Quand vous savez précisément ce qui bloque vos conversions, vous pouvez effectuer rapidement et efficacement tous les changements nécessaires.

L’idée est de définir une série d’hypothèses et de tester ce qu’il en est.

Pour cela vous avez besoin d’un moyen de valider ces hypothèses avant de modifier quoi que ce soit sur votre site.

Et ce moyen c’est… Le split-test !

 

split-test-min

Tout ce que vous devez savoir au sujet du split testing

Créez une ou plusieurs variantes de la page ciblée en changeant les éléments qui, selon vous, vont influencer positivement vos taux de conversion.

Ensuite, hébergez ces variations sur deux “pages URL” différentes. Partagez le trafic entre ces versions et voyez celle qui donne le meilleur taux de conversion.

Le test d’URL est souvent confondu avec le test A/B, et ce pour une bonne raison : dans les deux cas, le trafic est réparti entre deux ou plusieurs versions et on mesure précisément les taux de conversions pour décider de la version gagnante.

Mais la principale différence réside dans la “profondeur du test” : Un test A/B est à envisager si vous souhaitez tester seulement ce qu’on appelle le “front end” (l’interface visible par vos visiteurs). Dans le cas de changements à effectuer au niveau du “back end” ou du design, l’approche du “split test” au-travers des URL est à appliquer.

En comprenant à quoi sert chaque type de split test, vous saurez quoi mettre en place pour répondre à vos besoins en CRO.

Concrètement, comment ça marche ?

Dans le cas des tests A/B, les versions sont affichées de manière aléatoire aux utilisateurs qui visitent une même URL.

Quand un visiteur arrive sur votre URL, l’une des versions est sélectionnée au hasard. Chaque utilisateur voit la même version, y compris lors de visites ultérieures sur le site. Ce procédé est assuré grâce à l’utilisation des cookies de votre navigateur.

Par défaut, un nombre égal de visiteurs est présenté sur chaque version créée. Mais vous pouvez tout à fait segmenter votre test A/B en effectuant des tests ciblés sur les visiteurs en provenance de sources spécifiques.

Dans le cas d’un split test sur un ou plusieurs URL, vous devrez héberger vos tests sur des pages différentes.

Quand un split test d’URL est en cours d’exécution, l’outil que vous avez choisi va déterminer si votre utilisateur reste sur le même URL ou doit être redirigé sur un autre.

vente-split-min

Comment appliquer cela à votre activité en ligne ?

Dans la plupart des cas, vous allez effectuer des tests marketing sur vos pages. Par conséquent un test A/B est amplement suffisant.

Si par contre, vous vous apercevez que votre navigation en ligne est confuse pour vos visiteurs et que cela vous fait perdre des ventes (surtout dans le cas d’un site e-commerce), alors optez davantage pour le split test URL, certes plus lourd à mettre en place, mais plus adapté à un test en profondeur.

Articles Récents

Laisser un commentaire