3 erreurs courantes concernant l’optimisation de votre taux de conversion (CRO) … Et comment y remédier !

 

Ça y est !

Votre business en ligne est en place, voir même fonctionne depuis plusieurs mois.

Il est temps de procéder à quelques tests pour savoir précisément le pourcentage de vos visiteurs qui deviennent vos clients.

Cela s’appelle le “CRO” : Conversion Rate Optimization, en Français : Optimisation du Taux de Conversion.

Mais par où commencer ?

Et surtout quelles sont les erreurs à éviter afin de ne pas prendre de mauvaises décisions quant à votre activité en ligne.

 

Erreur n°1 : Penser que le CRO est essentiellement du A/B testing

 

Mettre sur un même pied d’égalité le A/B testing avec le CRO, c’est comme appeler un carré un rectangle !

Le A/B testing est juste un outil, une méthode qui compose le CRO.

Faire un test A/B probant nécessite d’avoir un trafic important (plusieurs milliers de visiteurs chaque mois).

Effectuer des tests A/B permet de mettre un pied dans l’univers du CRO. Néanmoins, il est important de se former aux autres méthodes de tests.

Si vous souhaitez observer une augmentation conséquente de vos conversions sur une page web en quelques semaines seulement, essayez plutôt d’effectuer plusieurs changements radicaux en même temps (Ex : le titre, le système de navigation sur la page et le design de la page) plutôt que de changer une seule variable à la fois.

test-optimisation-min

 

Erreur n°2 : Ne pas savoir exactement ce que l’on veut mesurer

 

Les taux de conversion peuvent mesurer toutes sortes de choses : Les achats, les prospects, celles et ceux qui souscrivent à votre newsletter, etc.

Ainsi, si vous déclarez que vous avez eu une augmentation de votre taux de conversion de + 75%, de quoi parlez-vous exactement ?

Est-ce le nombre de personnes qui ont téléchargé votre offre de test produit ? Est-ce ceux qui ont directement acheté votre produit comparé à votre nombre de prospects ?

Mais ce n’est pas tout.

Il est important de préciser à quelles périodes le test a eu lieu. Est-ce à différents jours de la semaine ? Idem pour les mois : Votre test ne sera sans doute pas le même selon que vous l’effectuez en Décembre (lors des fêtes) ou en Mars. La saisonnalité risque d’influencer votre taux de conversion.

Un autre facteur qui peut avoir un impact majeur sur votre taux de conversion : Le type d’appareil utilisé. Si vos visiteurs doivent remplir un long formulaire, ils prendront éventuellement le temps de le faire via un ordinateur mais passerons sûrement leur chemin s’ils sont avec un smartphone.

 

Erreur n°3 : Ne pas tester les pages ou les campagnes marketing qui ont déjà de bons résultats.

 

Certaines de vos pages ou de vos campagnes obtiennent déjà de très bons résultats ?

Félicitations !

Mais il est possible d’aller encore plus loin.

Par exemple, une petite série d’articles de blog attire beaucoup de trafic mais que font ces visiteurs une fois qu’ils les ont lus ? Avez-vous mesuré s’ils s’inscrivent à votre newsletter ou bien commandent un essai gratuit de votre produit ?

L’idée ici est donc de déterminer :

  • Comment avoir davantage de clients via des articles de blog à fort trafic mais qui ne convertissent pas assez
  • Comment attirer davantage de trafic sur des articles qui convertissent déjà très bien.

 

En bref, il est inutile de se focaliser uniquement sur des aspects marketing qui demandent le plus de travail.

Bien souvent, vous allez constater des résultats bien supérieurs en apportant quelques efforts sur certains éléments qui montrent déjà des résultats significatifs.

resultats-wolfeo-min

 

Et vous ? Avez-vous déjà effectué ces erreurs ? Quels sont les tests que vous avez mis en place et qui vous ont permis de faire croître votre business en ligne ?

Expliquez-nous tout cela en commentaire.

Articles Récents

Laisser un commentaire